You Are Viewing

RETOUR SUR… LE MMA FORUM 2016

RETOUR SUR… LE MMA FORUM 2016

6 décembre 2016

Pour la 4ème édition de son MMA Forum Paris, la Mobile Marketing Association a vu les choses en grand ! Plus de 400 personnes, agences et annonceurs, ont été accueillies de 9h à 19h dans un cadre exceptionnel au cœur du bois de Boulogne, le Pavillon des Étangs. La grande question de cette journée : Comment le mobile change le monde ? (Rien que ça !)

Au programme, 5 grands thèmes mobiles abordés lors de conférences et tables rondes, l’occasion de bénéficier des retours d’expériences de grandes entreprises et startups, et de s’abreuver des visions très inspirantes d’invités de marque tels que Joël de Rosnay et Laurent Alexandre.

Sujets MMA

Retour sur les éléments qui nous ont marqué lors de cette journée.

 

Le mobile disrupte le marketing et plus généralement, la société.

aucoindufeu

Au coin du feu, Antoine Jouteau, directeur Général de Leboncoin.fr, et Alexis Bonillo, fondateur de Zenly, échangent sur le rôle du mobile dans le développement de ces deux entreprises françaises nées à l’ère du clic. 1ère certitude pour les deux invités, le mobile notamment à travers sa fonctionnalité de géolocalisation est une priorité.
Aujourd’hui pour LeBoncoin, 2/3 du trafic se fait sur mobile et 80% des transactions se font dans un rayon de moins de 30 kilomètres. Le mobile impose donc un virage majeur ! Zenly, plus grosse levée de fond française de l’année, est une application française de géolocalisation destinée aux ados et jeunes adultes. Pour l’app, le partage de position est un eldorado sur mobile car il répond à la tendance du « FOMO » (Fear Of Missing Out). Leur objectif ? Privilégier les moments humains et déclencher des rencontres grâce à la géolocalisation. Second point mis en exergue, le marketing conversationnel avec l’annonce chez LeBoncoin d’une messagerie intégrée. On attend de tester !

 

Retour sur une étude ContentSquare & Vestiaire Collective.

ContentSquare et Vestiaire Collective nous partagent les insights qu’ils ont récolté lors d’une récente étude menée ensemble. Comprenez les différences d’usages et de comportements entre les appnautes et les mobinautes !

VestiaireContentSquare

 

Le paiement mobile : vers un monde cashless ?

En France, déjà ¼ des transactions digitales sont réalisées sur mobile, et le paiement mobile représente la deuxième priorité des retailers français.

C’est autour d’une table ronde que PayLib (Société Générale), PayPal et Lydia nous partagent leur vision du paiement en 2016 et son évolution prochaine. À l’unanimité, l’aspiration pour l’avenir en terme de paiement c’est une société plus transparente, instantanée et cashless à la manière des pays nordiques ! (Ou tout du moins, less-cash selon Cyril Chiche, fondateur de Lydia).

Pour ce faire, beaucoup misent sur le conversationnel : l’application Lydia s’est déjà implantée dans différentes messageries instantanées via des chatbots (Messenger ou Slack). C’est également la priorité de Paypal qui souhaite passer par les assistants personnels.

Chiffres-2

Pour l’avenir, il est nécessaire de proposer des solutions simples aux utilisateurs ; le conseil de Cyril Chiche : arrêter les Wallets en marque blanche dans les apps de fidélité, pour miser sur le Wallet Connect ! Pour lui, Uber est LE best case en terme de paiement : avec la solution de paiement Braintree (une filiale de Paypal), l’utilisateur n’a rien besoin de faire, c’est un système qui fonctionne car il repose sur la confiance. Plus le paiement est simple et transparent, meilleure est l’expérience utilisateur !

 

Apps vs Web Mobile : AppsFlyer nous partage quelques insights forts

Fraude, mobile web vs app, taux de désinstallation selon les OS… Les insights d’AppsFlyer.

partie-3

 

Comment le mobile change le monde ? Vision de Joël de Rosnay

Le charismatique Joël de Rosnay, scientifique, prospectiviste, conférencier, écrivain français nous fait l’honneur de monter sur scène pour nous apporter des éléments de réponse à la problématique posée en début de journée : « Comment le mobile change le monde ? ».  

Le mobile, une télécommande universelle qui fait de nous des Hommes augmentés

Après un rapide historique de l’arrivée du mobile dans nos vie, Joël de Rosnay nous plonge dans le vif du sujet : pour reprendre ses mots, nous entrons dans un écosystème numérique, nous n’allons plus sur Internet mais nous sommes DANS Internet et le mobile est l’un des facteurs majeurs de ce changement.
À la fois autonome, puissant et extraordinaire, le mobile a désormais un rôle de télécommande universelle qui permet de « cliquer dans l’environnement », qui lui-même devient un site web géant. Joël de Rosnay nous explique que le mobile est une extension de notre œil et même de notre cerveau, qui nous permet d’entrer en symbiose et en interaction avec cet environnement numérique. Il nous qualifie d’ailleurs d’Hommes augmentés, notamment les millenials, qu’il renomme MHBG (Mutants Hybrides Bionumériques Géolocalisés).

Le mobile a disrupté la société

L’art de la disruption selon Joël de Rosnay :
La nouvelle génération d’entreprises disruptives affiche la croissance la plus rapide de l’histoire (Uber, Instacart, Alibaba, Netflix, Twitter, Whatsapp, Facebook, Google…) et constituent des fines couches qui se superposent à d’énormes systèmes de distribution (où résident les coûts) et qui s’interfacent avec une multitude de personnes (où se trouve l’argent).

 

mma-jdr1

Le mot de la fin ? 

Joël de Rosnay s’attaque au mot « SMART », utilisé à toutes les sauces et nous en donne sa vision : Smart concerne quelque chose d’interactif, proactif et en temps réel mais réservons l’Intelligence pour l’Humain.

 

La révolution technologique des NBIC par Laurent Alexandre

Laurent Alexandre, chirurgien et chef d’entreprise français spécialiste des NBIC clôture cette journée de conférences en nous apportant sa vision de l’avenir. Rythmée de phrases chocs et de coups de gueule, la présentation de Laurent Alexandre pose les bases d’un avenir mené par l’intelligence artificielle.

Née du mobile, l’AI est seulement émergente à l’heure actuelle. Elle ne nécessite que peu de lignes de codes, mais beaucoup d’apprentissage. Par exemple, pour reconnaître une girafe, une intelligence artificielle a besoin d’en voir 200 000. Cependant, l’AI est en passe de faire mieux que le cerveau humain sur de nombreux sujets tels que la data, la prédiction et le jugement d’ici à 2030. Si le neurone à 550 millions d’années et le transistor seulement 60 ans, ce dernier progresse nettement plus vite.

Pour Laurent Alexandre, nous sommes dans un délire mégalomaniaque et démiurgique ;

50% des chinois souhaitent utiliser la science génétique pour améliorer le quotient intellectuel de leurs enfants, 68% des jeunes français ont confiance en les GAFA pour gérer leurs dossiers médicaux, Mark Zuckerberg a lancé un plan de suppression de toutes les maladies humaines d’ici 2100… Il prévoit même qu’en 2035, nous aurons des nano processeurs branchés sur nos cerveaux pour penser plus vite.

Laurent Alexandre fini cette présentation brillante (et alarmiste) par la phrase suivante : « Nous allons vers une prison algorithmique, contrôlée par des géants numériques ».

Volontairement provocateur, le discours de Laurent Alexandre répond à la question « Comment le mobile change le monde » et plus largement comment les NBIC le transforment. Il souhaitait créer une réelle prise de conscience pour ceux qui n’étaient pas encore exposés à ce sujet très complexe de l’Intelligence Artificielle (qui, il précise, est différente de l’Informatique Algorithmique aujourd’hui appelée Intelligence Artificielle abusivement).

C’est un discours plus optimiste qu’il nous tient pendant le cocktail de clôture du MMA Forum en nous expliquant qu’il croit bien entendu à la vision de « progressisme conservateur » de Nicolas Bouzou, à savoir que l’innovation peut sauver le monde s’il on est conscient qu’il peut engendrer le contraire.

En somme, un MMA Forum aussi riche de retours d’expériences que de visions prospectives. Vivement la prochaine édition !

Pour clôturer cette journée, nous avons eu le plaisir de recevoir un Smarties Award pour notre application MyPMU réalisée pour le PMU dans la catégorie « Mobile App » ! Nous souhaitions donc adresser un très grand « MERCI ! » au jury des Smarties AwardsTM, composé d’annonceurs et du Journal du Net !

smartiesaward